Chiffres du chômage : accroissement de la précarité confirmé

jeudi 28 avril 2022


Communiqué de presse CGT du 28 avril 2022 "Une baisse encore une fois en trompe-l’œil occultant l’augmentation de la précarité" et augmentation des radiations administratives pour défaut d’actualisation (témoignage d’AC ! Gironde)

Pôle Emploi et la Dares viennent de publier les chiffres des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi au premier trimestre 2022.
Si le gouvernement estime que personne ne compte les catégories B et C du chômage, c’est bien parce que cela l’arrange ! En effet, les chiffres du chômage publiés ce matin viennent confirmer l’accroissement de la précarité. Ainsi, la catégorie A, comptabilisant les seules personnes au chômage total un mois donné, baisse de 5,3 % au premier trimestre 2022. Les privés d’emploi, qui travaillent en partie, en catégorie B voient leur effectif augmenter de 2,6 % et ceux de la catégorie C stagnent. (...)
Lire la suite

A consulter (ci-joint) : DARES - Indicateurs - Avril 2022


A titre d’exemple : la Nouvelle-Aquitaine (NA)

Cliquer sur l’image pour agrandir

Données extraites du document de la DREETS NA "Demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi en Nouvelle-Aquitaine au quatrième trimestre 2021" (page 6) :

Motif de sortie des inscrits à Pôle emploi = radiation administrative
C’est +19,9% sur le dernier trimestre et 42,7% sur un an) soit près de 10% des fins d’inscriptions dans les catégories A, B et C.
Premier motif de sortie de Pôle Emploi = défaut d’actualisation
en hausse de 3,7 % sur un an
Augmentation en Gironde des inscriptions en cat. B et C :
- en catégorie B : demandeurs d’emploi ayant travaillé moins de 79 heures sur le mois précédent (+0,1% sur un an)
- en catégorie C : ayant travaillé au moins 79 heures (+ 6,4 % sur un an)
➡️ Explosion des contrats précaires


Communiqué de presse de l’association AC ! Gironde, 2 février 2022 (lien direct) (association de défense des droits des chômeurs et des précaires) :

Arrêt des contrôles et des radiations - Stoppons ensemble la culpabilisation

Face à l’augmentation des radiations et à une « très large détérioration des emplois proposés », AC ! Gironde demande « l’arrêt immédiat des contrôles et des radiations », « l’indemnisation de toutes les formes de chômage », un « revenu garanti inconditionnel à hauteur du Smic avec ou sans travail », ainsi que la réduction du temps de travail à 32 h.
"Sur injonction du gouvernement Macron dans les six prochains mois, Pôle emploi va réaliser 250 000 contrôles auprès des demandeurs d’emploi, soit 25 % de plus qu’en 2019. Les conséquences vont être encore très lourdes puisque la peine encourue est la suppression des allocations ARE. Rappelons que le 1er octobre 2021, déjà, ce gouvernement a imposé une réforme de l’assurance chômage qui lamine les droits des demandeurs d’emploi. Pôle emploi aura obligation de baisser les allocations de 40 %, voire parfois les supprimer !!! (...)"


Voir également nos précédents articles sur le sujet :

● Décret assurance chômage : à nouveau, la CGT, FSU et Solidaires font recours contre la catastrophe sociale annoncée !
(Communiqué de presse commun CGT, FSU et Solidaire relatif au recours en annulation assorti d’un référé suspension contre le nouveau décret portant réforme de l’assurance chômage) LIRE
● Relance de la réforme de l’assurance-chômage : nous ne laisserons pas faire !
Le gouvernement vient de transmettre un projet de décret qui reprend les mêmes attaques contre les droits des allocataires : durcissement du seuil d’accès, dégressivité pour les cadres et baisse des allocations en changeant le calcul du salaire journalier de référence (Communiqué de presse CGT du 17 septembre 2021) LIRE
● Assurance chômage : nouvelles mesures au 1er juillet et ce qui risque de changer au 1er octobre 2021 LIRE
● La CGT, Solidaires et la FSU saisissent le Conseil d’État pour annulation du décret assurance-chômage (21 mai 2021) LIRE
● Assurance chômage : les effets aberrants de la réforme confirmés par l’Unedic (03 mai 2021) LIRE

Documents joints