Extrême droite : l’imposture sociale ! (rappel)

mardi 11 juin 2024

Ci-joint un Tract et un 4 pages CGT + Vidéo à regarder sur YouTube « Résolument antifasciste hier comme aujourd’hui ! »

10 points sur lesquels l’extrême droite relève de l’imposture sociale
Article publié le 08 novembre 2023 sur le site confédéral
Sous une apparence pseudo sociale, l’extrême droite propose une politique bien marquée à droite, pro capitaliste, de division et de haine.
La preuve au travers de 10 sujets : Les salaires - Les retraites - Représentation des salarié·es dans l’entreprise - Opposition capital / travail - Le logement - Les services publics - La sécurité sociale - L’emploi - L’égalité entre les femmes et les hommes - La lutte contre la fraude.

Et point bonus : sur la question des libertés publiques, l’extrême droite révèle sa vraie nature !
Pire qu’un État répressif, l’extrême droite est pour le développement d’un État violent avec un renforcement de la « légitime défense » des forces de l’ordre et l’instauration d’un « permis de tuer », une certaine complaisance pour les groupuscules qui mènent des actions violentes dans les réunions publiques, les manifestations, etc.
Enfin, le RN ne fait pas de propositions chiffrées et détaillées pour le financement de la plupart de ces mesures. Ses propositions relèvent nécessairement de postures ou de l’incantation. Ne nous y trompons pas, sous un habillage parfois séduisant, souvent démagogique, il se concentre sur des « problématiques » qui n’en sont pas et pose des constats erronés avec des solutions qui n’en sont pas. Il faut l’affirmer haut et fort : l’extrême droite n’est absolument pas un parti pour faire valoir les revendications des travailleur·euses, des retraité·es, des privé·es d’emploi et elle est en totale opposition avec tout ce que défend la CGT. L’extrême droite est un danger mortel pour les travailleuses et les travailleurs !




Documents joints