Biodiversité : la France accueillera le Congrès mondial de la nature de l’UICN début septembre

jeudi 5 août 2021


Du 3 au 11 septembre 2021, la France accueillera le Congrès mondial de la nature de l’UICN* à Marseille, "grand rendez-vous international préparatoire" avant la 15e conférence des parties - COP 15 - de la Convention sur la Diversité Biologique qui se tiendra en Chine en 2021 (conférence majeure qui révisera les objectifs internationaux de la biodiversité - objectifs d’Aïchi - et l’engagement des 196 Etats Parties à la Convention pour la période 2021 / 2030).

*L’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est la plus grande et la plus ancienne des organisations globales environnementales au monde.


Le Congrès mondial de la nature de l’UICN

Organisé tous les 4 ans, il rassemble des milliers de représentants de gouvernements, d’agences publiques, d’ONG, du monde scientifique, des collectivités locales, des peuples autochtones et des entreprises. Il est également ouvert à toute personne intéressée par les enjeux de conservation de la nature.
C’est la première fois depuis l’Assemblée générale fondatrice de l’UICN en 1948 à Fontainebleau, que la France accueille le congrès mondial de l’UICN.
20 000 personnes sont attendues : 1300 organisations membres de l’UICN de 160 pays, 15 000 experts de Commissions...

Les intervenants principaux qui participeront au Congrès :
- Barbara Pompili, ministre de l’Environnement, France
- Svenja Schulze, ministre de l’Environnement, Allemagne
- Frans Timmermanns, Vice-Président exécutif de la Commission européenne
- Christine Lagarde, Présidente de la Banque centrale européenne
-Inger Andersen, Directrice exécutive du Programme des Nations unies pour l’environnement
- Elizabeth Mrema, Secrétaire exécutive de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique
- Yannick Glemarec, Directeur exécutif du Fonds vert pour le climat
- S.A.S. le Prince Albert II de Monaco
- Tom Friedman, éditorialiste au New York Times
- Bertrand Piccard, Explorateur, Fondateur et Président de la Fondation Solar Impulse

LES OBJECTIFS du congrès :
• Rassembler et mobiliser le réseau mondial de la conservation
• Identifier et échanger sur les questions importantes et émergentes de la conservation
• Lancer des nouvelles actions en faveur de la conservation
• Etablir et influer sur les priorités d’action et l’agenda mondial pour la conservation notamment pour le cadre post 2020

8 ENJEUX CLÉS pour le Congrès mondial de la nature
Des décisions fortes sont attendues pour renverser la tendance et déployer massivement des solutions. Les 55 organismes et 250 experts du Comité français de l’UICN appellent à la mobilisation et à l’action sur huit enjeux d’importance mondiale et nationale :
– Les espèces menacées
– Les écosystèmes (Forêts, Océan et littoraux)
– Les aires protégées
– Les Solutions fondées sur la Nature pour lutter contre le changement climatique
– La biodiversité en outre-mer
– La déforestation importée
– L’artificialisation des sols
– Les alternatives aux pesticides


Un nouveau format

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a décidé d’organiser un Congrès mondial de la nature de l’UICN en format « hybride ».
Cela offrira la possibilité à ceux qui ne peuvent pas assister à l’événement en personne de suivre et de participer à certaines composantes du Congrès à distance. Le gouvernement français confirme qu’il accueillera avec grand plaisir sur son territoire ce Congrès de l’UICN, en mettant tout en œuvre pour que cela se fasse dans les conditions souhaitées par l’UICN et conformément aux règles sanitaires en vigueur au moment de l’événement.
Avec cette décision, le gouvernement français et l’UICN souhaitent contribuer au succès de l’évènement en permettant à la participation la plus large possible du monde entier.


Le comité français de l’UICN
Le comité français de l’UICN est le réseau des organismes et des experts de l’union internationale pour la conservation de la nature en France.
Le Comité français de l’UICN regroupe actuellement 2 ministères : le MTE et le MEAE (ministère de l’Europe et des affaires étrangères) , ainsi que 3 organismes publics, 47 organisations non-gouvernementales, ainsi qu’un réseau de plus de 250 experts rassemblés au sein de commissions thématiques et de groupes de travail.

Le 18 recommandations du Comité français de l’UICN rédigées pour son congrès français de la nature qui s’est déroulé le 30 juin 2021 en visio conférence en direct du Musée de l’Homme à Paris :
• Renforcer la protection des mammifères marins par la coopération régionale
• Renforcer les mesures de protection en faveur des grands singes
• Protection des mangroves, forêts marécageuses, prairies et marais côtiers tropicaux
• Protection des poissons herbivores pour une meilleure santé des communautés coralliennes
• Renforcer la protection des forêts anciennes en Europe et faciliter leur restauration dans la mesure du possible
• Planification des espaces maritimes et conservation de la biodiversité
• Assurer la compatibilité des activités anthropiques avec les objectifs de conservation dans les aires protégées
• Patrimoine géologique et aires protégées
• Mise en œuvre des Solutions fondées sur la Nature en Méditerranée
• Accroître les financements dédiés à la biodiversité dans les pays en développement
• Traiter les crimes environnementaux comme des infractions graves
• Stopper la crise mondiale de la pollution plastique dans les milieux marins
• Réduire l’impact de l’industrie minière sur la biodiversité
• Pour une gestion mondiale urgente de la ressource en sable
• Pour une meilleure gestion des dispositifs de concentration de poissons
• Généraliser les techniques alternatives à l’utilisation des pesticides
• Lutter contre la déforestation importée
• Lutter contre l’artificialisation des sols