Le bateau coule et l’OFB regarde ailleurs !

vendredi 30 avril 2021


Lettre ouverte remise à Barbara Pompili lors de sa visite aux agents du site de Brest, le 29 avril 2021. La CGT de l’OFB y dénonce l’abandon de la protection et de la gestion du milieu marin.
"Oui, Madame la Ministre, le bateau de la protection de la biodiversité marine est en train de sombrer, mais la direction de l’OFB et ses ministères de tutelle (Ecologie et Agriculture) ne veulent pas se mouiller ! (...) Avec 155 agents de l’OFB qui travaillent exclusivement ou majoritairement sur les milieux marins dans un établissement public qui en compte 2 800, c’est à se demander si les enjeux écologiques des mers, des océans et du littoral comptent dix fois moins que les enjeux aquatiques et terrestres ? (...) La biodiversité marine constitue la vitrine de l’OFB, étant un sujet de communication attractif pour le grand public, mais les actions concrètes pour sa préservation se font au compte-gouttes. (...) Allez-vous enfin nous donner les moyens et une organisation appropriée pour réguler les activités qui détruisent, pillent et polluent nos mers et nos océans ?"



Message adressé par la CGT à tous les agents de l’OFB :

Bonjour,

Notre ministre de tutelle Barbara Pompili, a rendu visite aux agents du pole de Brest hier, jeudi 29 avril, à la fin d’une journée de déplacement dans le Finistère. C’est la première fois qu’elle se rendait sur un site national de l’OFB.

Nous avons profité de ce déplacement pour lui remettre, en main propre, la lettre ouverte ci-jointe. Nous y dénonçons le peu de considération accordée à la protection de la biodiversité marine par le gouvernement, par son ministère de l’Ecologie et par la direction de l’OFB. Les agents dédiés aux milieux marins représentent à peine 5 % des postes permanents de l’établissement et l’organisation mise en place est inadaptée à la réalisation de leurs missions.

Dans un second temps, nous avons échangé plus longuement avec le conseiller "eau et biodiversité" de la ministre, au cours d’un entretien d’une heure et demi, auquel ont aussi participé des représentants de FO et du Sne-FSU, ainsi que le DGD "ressources" de l’OFB. Nous avons abordé les causes du mal-être au travail dans de nombreux services de l’OFB, ainsi que certaines de nos revendications statutaires (amélioration significative du quasi-statut, concours de requalification des ATE, lutte contre la précarité des emplois, pérennisation des agents des services supports, transfert de personnels des DREAL vers l’OFB, etc.).

Un compte-rendu intersyndical de cette entrevue vous sera diffusé prochainement. Le conseiller s’est engagé à transmettre à la ministre nos revendications et nos points de vigilance.

La ministre, sans promettre de pouvoir d’éviter une baisse d’effectif à l’OFB en 2022, nous a demandé de lui transmettre des propositions concrètes pour améliorer l’organisation de l’OFB, ce que nous ne manquerons pas de faire dans les toutes prochaines semaines.

Vous souhaitant une bonne lecture,

PS : bien qu’il n’y ait pas encore d’article sur le site web de l’OFB, vous pouvez avoir un aperçu de la visite de la ministre sur Twitter, grâce à notre DG pour qui la communication semble être la priorité absolue : https://twitter.com/PDubreuil_OFB/status/1388002465975570434

Le syndicat national CGT-Environnement

Documents joints