CGT VNF DTSO : action contre la privatisation du domaine public

mercredi 21 avril 2021


"Sur le site des Amidonniers, VNF refuse désormais de proposer les logements à son personnel lorsqu’ils se libèrent, quitte à les murer".
Rassemblement à l’appel de la CGT et pétition en ligne pour la défense du site.
La CGT revendique que l’ensemble des logements du site conserve sa vocation d’habitat pour le personnel.

Une action a été menée le week-end des 17/18 avril 2021 par la CGT DTSO et les habitants et agents du site qui sont constitués depuis une dizaine d’années en collectif. 6 familles sur les 12 familles d’agents logés sur ce site se sont mobilisées. Une pétition défendant le site a été mise en ligne lundi 19 avril.
La direction les recevra le 28 avril.

Voir en pièces jointes :
le Communiqué de presse de l’Union Fédérale CGT de la Direction territoriale sud-ouest de VNF "La maison du barragiste, emblème du patrimoine du Canal des Deux Mers à Toulouse, à l’entrée du site classé du bassin des filtres, vient d’être murée par Voies Navigables de France. Le collectif des habitants du site et la CGT VNF appellent à un rassemblement devant cette maison le dimanche 18 avril à 14h
l’Article de presse locale publié le 20 avril, suite au rassemblement organisé le 18 avril devant la maison du barragiste, murée, et le site, à l’appel de la CGT.

Message de la CGT envoyé aux agents le 19 avril :
"Cher-e-s collègues,
Le collectif des habitants des chalets de VNF sur le site des Amidonniers et la CGT ont appelé hier à un rassemblement devant la maison du barragiste que la Direction a fait murer la semaine dernière (cf PJ).
Tout l’après-midi, des promeneurs, riverains, conseillers municipaux, responsables associatifs et syndicaux, journalistes, sont venus demander des explications sur le devenir de cette bâtisse remarquable et apporter leur soutien aux agents mobilisés.
Une pétition pour conserver à ce lieu son usage d’habitat pour le personnel a recueilli 152 signatures en quelques heures.
La mobilisation va continuer à partir des liens qui ont été tissés tant que la direction persistera dans son refus de remettre cette maison à la disposition du personnel."




Documents joints