Accueil > Vie des personnels > Instances représentatives des personnels (CT, CAP, CHSCT) > CAP/CAD/CCP > Commissions Administratives Paritaires (CAP) pour la catégorie (...) > Compte-rendu CGT à la CAP des chargé-e-s d’études documentaires du 22 juin (...)

Compte-rendu CGT à la CAP des chargé-e-s d’études documentaires du 22 juin 2017

mercredi 13 juin 2018

En premier lieu nous tenons à dire que nous trouvons inadmissibles les délais de plus en plus contraints avec lesquels nous recevons les documents nécessaires à la tenue de la CAP. Certains éléments à étudier en CAPI, mettant directement en jeu la carrière de chargés d’études documentaires, nous ont été transmis la veille au soir.

Nous rappelons que réglementairement les documents doivent parvenir aux représentants « huit jours au moins avant la date de la séance ». Ces délais ne permettent pas une analyse sereine et approfondie de ces dossiers, et nous les dénonçons.

De plus, la DGAFP a publié un arrêté le 27 avril dernier relatif au taux de promotion au grade de chargé d’études documentaires principal. Celui-ci indique, comme ce qui nous avait été annoncé lors des précédentes CAP, « Le taux de promotion permettant de déterminer le nombre maximum des avancements pour l’accès au grade de chargé d’études documentaires principal est fixé à 7,5 % pour l’année 2018 et 7 % pour les années 2019 et 2020. » Nous déplorons l’absence d’examen professionnel ouvert en 2018, partiellement compensé par l’augmentation du nombre de promotion au choix par rapport aux années précédentes mais sans permettre d’atteindre les 7,5%.

Des postes de CEDP ont donc été « perdus » au détriment des CED répondant aux critères d’admission. Et le taux pour les années 2019 et 2020 étant inférieur, cette perte ne sera pas compensée alors que de nombreux collègues, recrutés par concours en 2008, vont pouvoir le présenter ! Surtout nous nous inquiétons, comme de nombreux collègues CED, du retard pris dans le calendrier d’inscription pour cette année. Annoncé le 22 mai, les inscriptions ne sont toujours pas ouvertes sur le site du Ministère de la transition écologique. Les responsables en charge de cet examen dans ce ministère sont incapables de nous préciser si cet examen sera réellement mis en place cette année, toujours dans l’attente du texte réglementaire. Cette situation est scandaleuse, nous engageons donc l’ensemble des membres de la CAPI à se mobiliser pour que cet examen ait lieu fin 2018 comme cela a été prévu.

Lire la suite de la déclaration liminaire en téléchargement.

Également le compte rendu CGT à lire.