Accueil > Les Ministères > Le réseau scientifique et technique (RST) et les Ecoles > CEREMA (fusion 8 CETE, CERTU, SETRA, CETMEF) > CTE CEREMA du 3 octobre 2018 : Compte rendu CGT

CTE CEREMA du 3 octobre 2018 : Compte rendu CGT

lundi 1er octobre 2018

La direction reconnaît que le PLF 2019 est très défavorable au Cerema, ce qui était attendu, mais estime que désormais la question est de savoir comment le Cerema se met en situation d’inverser ce phénomène. Elle estime que ce n’est que lorsque le Cerema aura su se faire des défenseurs auprès des collectivités qu’une inflexion sur les moyens soit envisageable.

Le directeur général n’exclut pas une augmentation des effectifs après la période quinquennale, plutôt après 2022 (sic). La direction perçoit des signaux faibles annonçant un début de changement de regard sur l’établissement. Le Cerema a par exemple pu être cité en conseil des ministres sur les ouvrages d’art suite notamment à l’accident de Gênes. Sur l’ANCT, les choses avancent, un projet de loi pourrait être déposé d’ici la fin de l’année et cette agence pourrait s’appuyer sur le Cerema par voie conventionnelle en appui aux collectivités.

Pour avancer à partir de là, la réponse de la direction c’est un plan de transformation qu’elle a appelé Cerem’avenir. Elle se dit consciente du caractère un peu incessant des réorganisations mais demeure convaincue que le Cerema est au milieu du gué : le Cerema n’est pas l’instrument des collectivités locales et il doit le devenir. La réforme de la programmation est la pierre angulaire de cette évolution. La direction reconnaît que le projet Cerem’avenir va vite, mais elle estime qu’on est un petit peu dans une course contre la montre.

Lire la suite du compte rendu CGT en téléchargement.

Documents joints