CDME : Le remaniement sauvera t’il le ministère de l’Ecologie ?

lundi 6 juillet 2020

24 juin 2019 : les élus des fédérations CGT – FO – CFDT – FSU en comité technique des ministères de la transition écologique et solidaire et de la cohésion des territoires décidaient la création d’un Conseil de Défense du Ministère de l’Ecologie (CDME). Ils ont adopté une résolution alertant sur la situation des ministères, des services et établissements publics. Depuis cinq ans au moins, le ministère en charge des politiques de l’environnement détient la palme d’or des réductions d’effectifs, loin devant tous les autres ministères, et ces vingt dernières années ont vu la déconstruction de ce ministère, où se succèdent de manière incessante baisses d’effectifs et réorganisations.

Un an après, dans un contexte exceptionnel lié à la crise sanitaire de la COVID-19, les services et établissements publics des ministères de la transition écologique et solidaire et de la cohésion des territoires continuent de payer le tribu des décisions budgétaires issues de la Loi de Finances 2020 (-5 % d’effectifs en 1 an, -10 % prévus d’ici 2022), subissant les effets de plans sociaux qui ont de plus en plus de mal à cacher leur violence, de la décomposition de la chaîne de commandement ministériel au bénéfice du ministère de l’Intérieur et de la perspective du transfert ou de l’abandon de missions et de compétences.

Et demain ?

La liste des sujets à prendre à bras le corps peut donner le vertige : souveraineté alimentaire, biodiversité, fin de la dépendance aux énergies fossiles, pollutions, dérèglement climatique, …

Il est illusoire de croire que dérèglement climatique et effondrement de la biodiversité verront des solutions en réduisant l’action publique à commencer par les moyens humains et financiers de nos ministères.

Les faiblesses structurelles, notamment en termes de maîtrise des politiques publiques mises au grand jour par l’épidémie due au coronavirus sont, de fait, valables pour toutes les crises à venir et appellent un changement de cap sans lequel les discours présidentiels et gouvernementaux sur le climat et l’environnement ne resteront qu’affichages.

En amont de futures annonces gouvernementales : Plan de relance ; devenir des 146 propositions de la convention citoyenne pour le climat actées par le Président de la République ; décentralisation, différenciation, déconcentration et renforcement du pouvoir des préfets ; Arbitrage budgétaire en préparation du projet de loi de finances 2021 ; …

Au lendemain du remaniement ministériel

Le Conseil de défense du ministère de l’écologie vous convie à un point presse devant l’entrée du ministère de la transition écologique et solidaire
Lieu : MTES - Arche Sud de la Défense
Jour et Heure : Jeudi 9 juillet 2020 à 9h heures

Documents joints