Accueil > Vie des personnels > Instances représentatives des personnels (CT, CAP, CHSCT) > CTM > CTM du 29 mars 2019 : Compte rendu CGT

CTM du 29 mars 2019 : Compte rendu CGT

vendredi 29 mars 2019

Le CTM convoqué le 29 mars 2019 n’a pas pu se tenir faute de quorum. Après lecture des déclarations liminaires des organisations syndicales (voir pages suivantes la déclaration de la CGT) la secrétaire générale a apporté les éléments de réponse suivants :

  • Concernant l’absence de réaction du ministre suite aux voeux émis par l’ensemble des organisations syndicales elle nous informe : « c’est dans les tuyaux » !
  • Suite à l’action du 15 mars des agents de l’ADEME elle annonce l’ouverture de négociations sur le temps de travail avec des assouplissements possibles... à suivre.
    En revanche elle n’apporte pas de réponses sur la partie rémunérations.
  • Sur la question de la DDTM du Var et des réorganisations à la hussarde dans certains services, la secrétaire générale avoue découvrir la situation et promet de se renseigner.
  • Concernant le recours abusif au maintien dans l’emploi, en particulier à la DIR Est, le DRH s’engage à faire un rappel aux services. Depuis deux ans, la CGT l’interpelle sur des cas précis...
  • Au sujet du projet de transformation / destruction de la Fonction publique présenté en Conseil des ministres le 27 mars, et notamment sa partie concernant la remise en cause des instances et des droits collectifs (CT, CHSCT, CAP, CCP), la secrétaire générale ne fait aucun commentaire. En revanche, le ministère toujours bon élève et prompt à anticiper les régressions sociales, entreprend de diminuer drastiquement les moyens accordés aux représentants du personnel pour la défense des agents. La secrétaire générale indique que le Cabinet du ministre nous recevra le 10 avril et qu’elle n’a pas mandat à ce stade pour nous répondre.

Dans ces conditions, les organisations syndicales CGT, FO et FSU ont quitté la salle.

Le CTM ne s’est donc pas ouvert.

Il est de plus en plus évident que seuls le rapport de force et le rassemblement des personnels dans les mobilisations permettront de gagner sur nos revendications.

Construisons dès à présent un 1er et un 9 mai de haut niveau de mobilisation.