Accueil > Vie des personnels > Instances représentatives des personnels (CT, CAP, CHSCT) > CAP/CAD/CCP > Commissions Administratives Paritaires (CAP) pour la catégorie (...) > CAP ITPE du 5 février 2019 : Déclaration liminaire CGT-FSU

CAP ITPE du 5 février 2019 : Déclaration liminaire CGT-FSU

mercredi 6 février 2019

Les élections du 6 décembre 2018, malgré la baisse de la participation, ont encore connu une participation importante au sein de nos deux ministères, avec plus de 73 % de votants. Ce taux de participation important bas en brèche les discours sur la soi-disant non représentativité des syndicats.

Cela est d’autant plus à signaler dans un contexte social particulièrement tendu, où rien n’a été épargné non plus aux fonctionnaires depuis des années.

Le mouvement spontané des « gilets jaunes » n’est pas, comme le gouvernement essaie de la marteler, le mouvement de casseurs incontrôlables, et nombre de nos collègues ont été présents, depuis le début, dans les manifestations.

Car, pour un grand nombre d’agent.e.s, l’urgence environnementale et l’urgence sociale sont indissociables : la première, elle se constate tous les jours dans les métiers, les missions alors que les moyens et les politiques publiques ne sont pas à la hauteur des enjeux, la deuxième, elle se vit dans les situations personnelles, avec une baisse constante du pouvoir d’achat et des obstacles grandissants pour évoluer professionnellement.

À l’échelle du ministère, nos deux organisations, CGT et FSU, ont toutes les deux reçu un appui renforcé de la part des agent.e.s. Parce qu’elles se préoccupent depuis longtemps non seulement de l’ensemble des personnels, quels que soient les filières et les corps, mais aussi des exclu.e.s et des précaires.

À la CAP des ITPE, les personnels ont clairement affiché leur souhait d’avoir une représentation élargie au sein du corps. En accordant plus de 400 voix à la liste présentée par la CGT et la FSU, soit 46 % de voix en plus que lors du scrutin de 2014 et une progression de 3,4 points, ils ont clairement affiché vouloir voir nos organisations jouer un rôle dans cette CAP.

Et en effet, au sein de cette CAP comme ailleurs, nous ne renonçons pas à nos objectifs de conquêtes sociales, environnementales pour l’ensemble des personnels, en vue d’une société humaine et solidaire.

Et ce malgré les attaques majeures que le gouvernement veut faire subir à ces instances de représentation. Car ne vous y trompez pas, ce qui ne peut se traiter dans des instances démocratiques, se traite dans la rue.

Lire la suite de la déclaration en téléchargement.