Accueil > Vie des personnels > Instances représentatives des personnels (CT, CAP, CHSCT) > CAP/CAD/CCP > Commissions Administratives Paritaires (CAP) pour la catégorie (...) > CAP des AAAE du 28 novembre 2018 : Compte rendu CGT

CAP des AAAE du 28 novembre 2018 : Compte rendu CGT

mercredi 28 novembre 2018

Inégalités, le fossé se creuse !

D’après le magazine Marianne, en 2017, la fortune de Bernard Arnaud a cru de 71 % en 2017. Il gagne près de 3 millions d’Euros... par heure !!!!! Sa fortune s’élève à 81 milliards d’Euros, celle des cinq premières fortunes à plus de 137 milliard d’Euros !
La France est le 5ᵉ producteur de richesse dans le monde !

Dans la même période, le salaire moyen en France a augmenté de 1,1 %, et le gouvernement refuse de dégeler le montant du point d’indice des fonctionnaires pour 2018.

Depuis 2010, la valeur du point d’indice a subi un gel quasi ininterrompu, sauf par deux revalorisations de 0,6 % en juillet 2016 et février 2017 !

Dans ces conditions, comment s’étonner de la légitime colère des citoyens !
Leurs aspirations à vivre dignement et à plus de justice sociale sont bafouées. La préoccupation d’une partie grandissante de la population est de boucler les fins de
mois.

Les personnels de nos ministères, et notamment les catégories C, dont nous représentons les Adjoints administratifs dans cette instance, vivent aussi ce quotidien
difficile, qui n’offre aucun avenir.

Nous vous rappelons que ce n’est pas la part indemnitaire –qui autorise la modulation- qu’il faut augmenter, mais ce point d’indice. Une augmentation des parts indemnitaires constitue, à court terme un frein à la mobilité et à plus long terme une « mauvaise surprise » sur le niveau des retraites.

Voilà pourquoi, la CGT dénonce le CIA (Complément Indemnitaire Annuel) dont les critères relèvent de l’arbitraire le plus total avec la mise en concurrence des personnels et la casse des collectifs de travail. Il conduit à l’accentuation des dérives clientélistes et au favoritisme et à une dégradation des relations au travail.

Aucune revalorisation de l’IFSE (Indemnité Fonction Sujétion Expertise) n’est prévue pour 2018, mais des crédits sont réservés pour mettre en oeuvre un CIA (non reconductible d’une année sur l’autre) qui s’appuie sur une appréciation unilatérale des chefs de service : ceux-ci sont autorisés à moduler le montant du taux de référence de 0 à 200 %, suivant la classification en cinq groupes, allant de « insuffisant » à « exceptionnel », la « manière de servir » de l’agent, en lien avec le CREP (compte-rendu d’entretien professionnel) !

Lire la suite de la déclaration en téléchargement.