Accueil > Vie des personnels > Instances représentatives des personnels (CT, CAP, CHSCT) > CAP/CAD/CCP > Commissions Administratives Paritaires (CAP) pour la catégorie (...) > CAP nationale des adjoints administratifs MTES-MCT du 17 avril 2018 : (...)

CAP nationale des adjoints administratifs MTES-MCT du 17 avril 2018 : Déclaration unitaire

mardi 17 avril 2018

Nous avons décidé, élu-e-s CGT et FO, de boycotter la CAP du 17 avril qui devaient examiner les tableaux d’avancements de grades au titre de 2018.

Vous trouverez ci-joint le texte de la décision transmise ce jour à la DRH.

En effet, la spectaculaire et nouvelle baisse des taux d’avancements de grades est inacceptable (voir p.j.).
Contrairement aux affirmations de la DRH, le nombre total de postes de « promotion » est largement inférieur avec ces nouveaux taux : encore une fois la DRH se moque de nous !

Nous demandons à Bercy de revoir les taux à la hausse et nous refusons d’examiner les tableaux d’avancement aujourd’hui.

N.B. : les quelques agents qui pourront accéder au grade supérieur ne seront en aucun cas pénalisés car la date d’effet de la « promotion » est au 1er janvier 2018.

LES RAISONS DE LA COLÈRE SONT NOMBREUSES

- Nous dénonçons avec force l’immobilisme de la DRH de nos ministères face à des situations aussi
scandaleuses que les « inversions de carrière »
- Nous dénonçons le dialogue de façade avec les représentants des personnels
- Nous dénonçons les pratiques des chefs de service qui appliquent des critères de choix « à la tête du client »
- Nous dénonçons la volonté affichée du DRH de réintroduire une rémunération au mérite discriminante

Élue-s CGT pour la défense des statuts, des salaires, des avancements et des promotions, nous refusons de cautionner les reculs sociaux et les promesses non tenues des gouvernements successifs, tous pourtant « attachés à la revalorisation des bas salaires » !

Les attaques actuelles contre notre statut et la volonté de nous remplacer par des contrats de droit privé visent toujours le même objectif : une fonction publique aux ordres et en priorité au service du marché, et non au service des citoyens et de l’intérêt général.

19 avril, 1er mai, 22 mai 2018 sont les prochaines dates pour manifester notre colère et faire reculer le gouvernement avec sa machine de guerre appelée programme « Action Publique 2022 » mais qui commencera ses ravages dès 2019. Nous sommes tous-tes concerné-e-s par la défense du service public : agents titulaires de cat. C, B, A, agents contractuels, stagiaires, intérimaires, apprenti-e-s … mais aussi en tant que citoyens-nes, pour notre avenir et l’avenir de nos enfants.
C’est MAINTENANT qu’il faut se battre !

La communication du gouvernement pour gagner l’adhésion de l’opinion publique sur la question du chemin de fer est exécrable

Avez-vous remarqué que les enjeux environnementaux, notamment, ne sont jamais évoqués dans la politique du Transport alors que l’urgence écologique (mais aussi économique et sociale) est bien le report modal de la route vers le ferroviaire et le fluvial ?

Car seul le rapport de force pourra nous faire gagner !

Malgré sa communication, ce gouvernement ne changera pas la CGT en « partenaire social ». Elle restera un syndicat de lutte.