Accueil > Vie des personnels > Conférence environnementale - Transition énergétique > Conférence environnementale - Transition énergétique > Transition énergétique : la CGT avait raison

Transition énergétique : la CGT avait raison

jeudi 9 novembre 2017

Communiqué de la CGT

Lors du débat sur la transition énergétique, suivi de la loi sur le sujet, la CGT s’est engagée véritablement pour faire aboutir un projet répondant aux besoins énergétiques des populations car produit de première nécessité.

Pour rappel, 11 millions de nos concitoyens subissent aujourd’hui la précarité énergétique, et la qualité comme les prix de l’énergie sont un facteur de localisation industrielle.
Nous avons développé nos idées également sur les transports, quasiment exclus des débats, pourtant premier émetteur de gaz à effet de serre et deuxième consommateur d’énergie.
Egalement concernés dans une démarche systémique nécessaire, le logement, l’urbanisme, les circuits courts et l’économie circulaire, la recherche, l’éco conception, les temps et les conditions de travail ont été abordés.

Sur la question du mix énergétique nous avions développé l’idée que la diminution à 50% du nucléaire à l’horizon 2025 était irréaliste, puisqu’elle conduirait irrémédiablement à augmenter nos émissions de gaz à effet de serre.
En effet, il nous semblait impossible à cet horizon de compenser la diminution de la part du nucléaire par des gains en termes d’efficacité énergétique et par l’augmentation d’autres formes de production d’énergie non émettrices de GES.
C’était se tromper d’objectif, puisque la question prioritaire et urgente est bien celle posée encore aujourd’hui à l’Humanité, celle du réchauffement climatique.
Nous avions d’ailleurs fortement condamné à ce propos le gâchis que constituerait l’ouverture à la concurrence des concessions hydrauliques.
Aujourd’hui le gouvernement par la voix de son Ministre de l’écologie nous donne raison.

Nous souhaiterions qu’il en soit de même sur tous les sujets développés en particulier sur la nécessité de sortir l’énergie des griffes du marché grâce à la mise en place d’un pôle public de l’énergie, à même de garantir une véritable appropriation sociale.

Montreuil, le 8 novembre 2017

- Projet de loi sur la transition énergétique : communiqué CGT de juillet 2014