Accueil > La Fédération > Historique > Création de la Fédération CGT des Travaux Publics

Création de la Fédération CGT des Travaux Publics

dimanche 18 juin 2006

Le syndicalisme jusqu’à la création de la fédération CGT des travaux publics (jusqu’en 1930)

- 1855 : Création d’une association des conducteurs des ponts et chaussées et des mines

- 21 mars 1884 : Loi relative à la création des syndicats professionnels

- 23-28 septembre 1895 : Congrès constitutif de la CGT

- 1902 : Création de la fédération générale des cantonniers de France (association non syndicale)

- 1903 : Création de l’association des gardes de navigation et éclusiers

- 27 décembre 1904 : Création d’une fédération générale des associations professionnelles des employés civils de l’Etat (non syndicale). Sont adhérents : l’association du personnel des travaux publics, la fédération des cantonniers, la fédération des personnels secondaires des ministères,...

- 1er décembre 1909 : Création d’une fédération nationale des associations professionnelles des employés de l’Etat, des départements et des communes (non syndicale). Sont adhérents : les cantonniers ; les commis des ponts et chaussées ; les conducteurs adjoints ; les dames des ponts et chaussées ; les agents de la navigation intérieure, des ports maritimes de commerce et des phares et balises ; les sous ingénieurs, conducteurs et contrôleurs des ponts et chaussées ; ...

- mai 1920 : La fédération nationale des associations professionnelles des employés de l’Etat, des départements et des communes adhère à la CGT et devient la fédération nationale des syndicats de fonctionnaires

- 9 juillet 1920 : Affiliation des cantonniers à la CGT et transformation de leur organisation professionnelle en un syndicat national des cantonniers de France (secrétaire général : LEVASSEUR)

- 1921 : Scission de la CGT : CGT (confédérés) et CGTU (unitaires)

- 15 février 1922 : La fédération nationale des syndicats de fonctionnaires et ses différents syndicats refusent de choisir entre la CGT et la CGTU et optent pour l’autonomie

- 24 novembre 1924 : L’association des ingénieurs des TPE se transforme en syndicat

- décembre 1926 : La fédération nationale des syndicats de fonctionnaires se ré affilie à la CGT (effectivité au 1er janvier 1928)

- décembre 1930 : Création d’une fédération CGT des travaux publics (secrétaire général : REMY)

La fédération CGT des travaux publics (1930-1950)

- 25 juin 1932 : Congrès fédéral

- 25 juin 1933 : Congrès fédéral (secrétaire général : BERNARD)

- 5 juin 1934 : Congrès fédéral

- 3/6 mars 1936 : Congrès de réunification entre la CGT et la CGTU

- 5 novembre 1938 : Congrès fédéral

- 9 novembre 1940 : Le gouvernement dissout la CGT et la CFTC (le 15 octobre 1940 une loi dissout les syndicats de fonctionnaires)

- 17 avril 1943 : Accords du PERREUX entre les ex-confédérés et les ex-unitaires et reconstitution de la CGT clandestine

- 25 novembre 1944 : Reconstitution de la fédération des travaux publics (secrétaire général par intérim : Roger LAPEYRE)

- mars 1945 : Affiliation du syndicat CGT du ministère de la reconstruction à la fédération des travaux publics

- mars 1946 : Transformation de la fédération générale des fonctionnaires CGT en une union générale des fédérations de fonctionnaires CGT (UGFF)

- 8 avril 1946 : Création de la société mutualiste du personnel du ministère des travaux publics (future MGET)

- décembre 1946 : Congrès fédéral

- novembre 1947 : Scission de la CGT, création de FO. De nombreux syndicats de la fédération des travaux publics optent pour FO ou pour l’autonomie. Le syndicat des agents de travaux et conducteurs de chantier (les cantonniers), celui des ouvriers et des parcs, ceux du MRU, de la sécurité aérienne, de la météorologie,... choisissent majoritairement de rester à la CGT. Pierre DETŒUF devient secrétaire général de la fédération CGT des travaux publics, puis François ALBAUM lui succède. Ce dernier est suspendu de ses fonctions par le conseil des ministres en septembre 1948, puis muté de service.

- mai 1949 : Congrès fédéral

- 25 juin 1950 : 3ème congrès de l’UGFF, réorganisation des fédérations de fonctionnaires. Création d’une fédération des ponts et chaussées et d’une fédération des personnels techniques et administratifs.